TROC PLANTES – VIDE JARDIN

Le Comité des fêtes de Mont-sur-Monnet vous propose d’échanger, de vendre ou d’acheter…

Le DIMANCHE 22 AVRIL 2018 à partir de 10h dans la cour de la Mairie.

(Possibilité de réserver gratuitement un emplacement de 5m linéaires maximum)

* Fleurs et plants de la JARDINERIE DES LACSS
* Vente de PIZZAS à partir de 12
* Buvette et pâtisseries
*Animations pour les enfants

Renseignements : 06.83.66.05.88 – 03.84.51.20.37

REPAS DES ANCIENS

Le repas au restaurant « LE LACUSTRE » a réuni 34 personnes mêlant les « anciens » du village et les conseillers municipaux.

Cette journée fut une réussite tant au niveau de nos papilles que de l’ambiance.

Merci à TOUS!!!

Les séances du Conseil Municipal

Conseil d’avril 2018

CR CONSEIL DE MARS 2018

CR CONSEIL DE FEVRIER 2018

2017

CR Conseil de JANVIER 2017

CR Conseil de MARS 2017

CR Conseil de MAI 2017

CR Conseil de JUIN 2017

CR Conseil de JUILLET 2017

CR Conseil de SEPTEMBRE 2017

CR CM octobre 2017

CR Conseil de NOVEMBRE 2017

CR Conseil de DECEMBRE 2017

2016

CR Conseil de JANVIER 2016

CR Conseil de MARS 2016

CR Conseil de 18 MARS 2016

CR Conseil de AVRIL 2016

CR Conseil de MAI 2016

CR Conseil de JUIN 2016

CR Conseil de JUILLET 2016

CR Conseil de SEPTEMBRE 2016

CR Conseil de NOVEMBRE 2016

2015

2014

2013

2012

2011

Les jeux du Plateau

Planning 2017-2018 des manifestations

jeux_des_plateaux-pdf

DIMANCHE 22 AVRIL 2018 à 14h : après-midi JEUX

DIMANCHE 20 MAI 20018 à 11h au Marais : PIQUE-NIQUE et après-midi JEUX

SAMEDI 23 JUIN 2018 au Marais : Concours de Boule

Les enfants sont les bienvenus, ils apporteront leurs jeux de sociétés et leur bonne humeur!

L’affouage

Pour toute question concernant l’affouage, vous pouvez vous rendre en Mairie ou vous adresser à la Commission Bois

Voici un peu de lecture pour votre sécurité et celle des autres.

regles

Amicale des sapeurs pompiers

Actualités

Sandrine BONIN a été élue Maire de Mont-sur-Monnet ce vendredi 13 octobre 2017.

sandrine-bonnin-nouvelle-maire-1508000921-jpg

Elle sera secondée par Karine CORNIER (1ère adjointe) et Dominique Fabienne RAMBOZ (2ème adjointe) ainsi que par un conseil municipal au complet

ACCA Mont sur Monnet

Notre jolie commune de Mont-sur-Monnet, acceuille, avec son association de chasse, une trentaine d’adhérents, séduis par la bonne organisation, la gestion et l’ambiance qui règne au sein de ce groupe.

Tous les ans, nous nous retrouvons de Septembre à Janvier, avec beaucoup de plaisir, pour passer d’agréables moments entre amis.

Notre activité principale est la chasse au gros gibier, sanglier et chevreuil. Mais nous chassons aussi la bécasse, oiseau très présent sur notre territoire.

Et si nous voulons continuer à voir de si rares et beaux moments, la bonne gestion du gibier est très importante !! Nous nous devons de respecter un certain quota pour chaque espèce !!

Tous les week-ends,de septembre à janvier, lorsque nous nous réunissons, nous consacrons une trentaine de minutes à rappeler les consignes de sécurité , ainsi que les consignes de tir. Il est necessaire de bien identifier l’animal avant de tirer afin de ne pas tuer une laie ou chevrette ayant des petits. Sachez que dans notre association, un « mauvais tir », est amendable.

La nature est une chose merveilleuse et nous faisons notre possible pour la préserver , tout en exerçant notre passion !

Comité des fetes de Mont sur Monnet

Un nouveau comité des fêtes a été installé en Mai 2015. Il comporte 13 membres au sein de son bureau, de tous âges et de toutes origines, ce qui est une preuve de dynamisme et un gage de sérieux.
Sans attendre, ce nouveau comité s’est mis à l’ouvrage, avec des organisations récurrentes comme le troc plantes, le week-end de l’ascension, la fête de la musique, la fête patronale le 15 Août, etc…
Il supporte aussi le Conseil Municipal des Jeunes avec lequel il travaille la main dans la main, ainsi que les autres associations de la Commune.
La souriante et dynamique Présidente est pour cette année Madame Marie-Jo Guillaume.

APEP

L’A.P.E.P, bien plus que quelques lettres collées bout à bout
Voici quatre lettres alignées dont on ne sait pas toujours ce qu’elles représentent,
dont on ne connaît pas forcément l’utilité ni la finalité.
L’Association des Parents d’Elèves du Plateau est née d’une bonne idée et du
bon vouloir de quelques parents d’élèves il y a quelques années.
Année scolaire après année scolaire, elle s’est forgée un nom, un état d’esprit et
une réelle volonté de participer à la vie de l’Ecole du Plateau.
Classe de neige ou classe de mer en alternance tous les ans, cours de natation,
rencontres musicales, spectacles de Noël et bien d’autres activités ont besoin
d’un financement spécifique ; chaque année l’APEP y participe grandement.
Et quand on dit APEP, on ne parle pas seulement des quelques membres du
bureau. L’APEP, c’est l’ensemble des parents d’élèves. Et c’est bien tous
ensemble, nous, parents d’élèves, qui apportons notre aide, notre soutien à
l’éducation scolaire prodiguée par l’équipe Educative.

Chacun d’entre nous apporte sa pierre à l’édifice, et c’est ce qui fait l’APEP
aujourd’hui.
L’A.P.E.P a trouvé sa place, son rôle, aujourd’hui entre les enfants, les
instituteurs, le SIVOS, les mairies, chacun acteur à sa façon de la vie de l’Ecole
du Plateau.

L’APEP regroupe aujourd’hui les parents d’élèves de six villages du plateau :
Chatelneuf, Loulle, Mont sur Monnet, Pillemoine, Saffloz ainsi que le
Vaudioux. Cela regroupe une soixantaine de familles, pour environ 90 enfants
scolarisée dans la toute récente école du Plateau, située à Loulle.
Une des ressources principale de l’association est le papier recyclé. Chacun
d’entre nous, d’entre vous, peut déposer journaux, magazines, pub, annuaires,
catalogues ou autres papiers dans le local de stockage à Loulle ; Le papier sera
ensuite mis sur palettes et vendu à une entreprise de Pontarlier. Cette action est
très rémunératrice mais aussi très éducative.
D’autres actions, festives ou « nourricières », sont organisées tout au long de
l’année scolaire.

Pour tout renseignement complémentaire vous pouvez nous contacter par mail :
apep.loulle@free.fr

Le président de l’APEP
Pierre-Yves Douillet

vente-gateaux

Monument aux morts

MONT SUR MONNET

Le monument aux morts :

Approuvé au Conseil Municipal le 11 novembre 1920, la construction du monument aux morts fut achevée début 1921, et, inauguré le 8 mai 1921.
Il a été réalisé par les ateliers Saint Joseph marbrerie de BUXY (Saône et Loire) pour un montant de 12 000 francs.
Toute la population d’alors a fait des dons allant de 100 à 0.50 francs.
Monsieur Nicod, maire, étant chargé de trouver un « bon charpentier » qui n’oublierait pas d’apporter les moufles pour aider au montage du pont, et à en fournir pour les ouvriers.
La livraison du monument lui-même en gare de Pont-du-Navoy, nécessita 5 voitures qui devaient être équipées comme pour charrier du vin, c’est à dire avec de bons brancards bien droits, bien réguliers et que 2 ou 3 voitures soient munies de fagots de paille pour l’emballage; Les charges étaient de 1800, 1500 et 1000 kgs par attelage.
Tout le village s’était mobilisé en personnes, en moyens physiques et financiers pour l’édification de ce monument, et, il est de notre devoir, par respect pour ceux qui ont donnés leur vie pour assurer notre liberté, d’entretenir leur mémoire. Ce monument a été entièrement restauré en 2006, avec l’appui financier de l’association le Souvenir Français.

monuments-morts

Statistiques

Chiffres du recensement de 2011, la commune de Mont-sur-Monnet :

115 logements d’habitation
84 résidences principales
31 résidences secondaires ou logements vacants
229 habitants

Activités professionnelles sur la commune :

3 exploitations agricoles

1 pisciculture (hameau du Moulin de Pierre)

L’Eglise

MONT SUR MONNET

Octobre 2012

Nous pouvons de nouveau entendre sonner l’Angélus depuis le 26 septembre dernier. Le Conseil Municipal a, en effet, accepté le devis de l’entreprise Bodet pour la fabrication d’un nouveau battant sur la plus petite (mais la plus ancienne) de nos deux cloches.
Joséphine Eugénie, son nom témoigne sans doute de la fidélité des habitants de Mont sur Monnet à la famille impériale. Elle fut fondue par Farmier Frères, fondeurs à Rebécourt-Vrécourt dans les Vosges.
Les inscriptions sur le pourtour de cette cloche mentionnent le nom du maire de 1878, Monsieur Emile Monnier.
Elle fut bénite (nc) par Monseigneur Carette, vicaire général du diocèse ; elle avait pour parrain Joseph Elysée Gindre, curé de la paroisse, et pour marainne Zoé Mandrillon (peut être Jeanne Joséphte Zoé Mandrillon, institutrice, 15 avril 1831 – 4 novembre 1911).
Citons le nom de Michel et Jean-Yves, sympathiques techniciens de l’Entreprise Bodet qui ont ainsi redonné un « choeur battant » à Joséphine Eugénie.

*****************************************************************

L’histoire de notre village reste à écrire.

Quelqu’un sans doute, un jour, se consacrera à cette tâche.
En s’appuyant sur quelques feuillets consacrés aux modestes monuments de Mont-sur-Monnet, rédigés par Madame Andrée LETOUBLON (maire de 2005 à 2008), nous pouvons retenir :

En 1600 il n’y avait pas de paroisse de Mont-sur-Monnet, nous dépendions de Monnet la Ville qui dépêchait un vicaire pour officier dans la chapelle qui existait alors. A l’époque, il y avait déjà des familles Picaud, Ramboz, Monnier et autres qui avaient du caractère et ne se pliaient pas facilement aux volontés du curé de Monnet. Ils avaient même confisqué les clefs de la chapelle et du tabernacle. Le diocèse de Saint Claude n’existait pas. Nous faisions partie de celui de Besançon.
1789-1793 : Il semble bien vrai que les gandiers ou gadji (mangeurs de gaudes) ont en effet un caractère bien trampé puisque pendant la révolution, lors d’un conflit avec une famille noble locale qui refusait son bois aux habitants, ceux-ci s’équipèrent et allèrent couper à blanc le pré bois du Chanet.
Après 1801 : Mont sur Monnet compte alors 525 habitants, Besançon en fait donc une paroisse. Il fallait construire une église, à quelle date le fut-elle exactement ? Sur le presbytère figure 1818. C’est sans doute la fin des travaux. L’Abbé Lornet sera le premier curé. La chaire en marbre et d’autres mobiliers proviennent de l’Abbaye de Chateau Châlon. En 1880. première restauration. Le choeur est agrandi sous la direction de l’architecte Roy. L’autel principal (1881) est l’oeuvre (au moins en partie) du sculpteur Picaud de Mont sur Monnet. En 1977, nouvelle phase de travaux par le bénévolat des habitants paroissiens.

A propos de la vie religieuse, lisons le témoignage laissé par Raoul girardot sur la période de son enfance :
Entre les deux guerres 1914-1918 et 1939-1945, la paroisse a un prêtre desservant, l’Abbé Raymond Dubrez, originaire de Cuvier, arrivé en 1909. Nous allions au cathéchisme le matin à 6heures 30, heure du soleil. Une heure de cathéchisme, suivie de la messe, et, école à 8 heures. L’année avant notre communion solennelle, trois jours par semaine, nous retournions de 11 heures à midi et le dimanche après les vêpres.
Dans le clocher de l’église, deux cloches annoncent les évènements de la paroisse : trois angélus tous les jours, messes, incendies, mobilisation, décès. La grosse cloche sonnait le glas des hommes et la petite celle des femmes. C’était un moyen comme un autre d’indiquer le sexe du défunt.
Les sonneries se faisaient par adjudication annuelle à la mairie. Chez Morel sonnaient les angélus. Chez Auguste Pelletier, une nombreuse famille de cultivateurs, assuraient tous les offices. A cette période, il y en avait beaucoup.

eglise
Les cigognes ont élues domicile sur notre clocher !
cigognes-eglise

Abbaye de Balerne

L’Abbaye de Balerne a été fondée au debut du XIIème siècle. Sa puissance et son rayonnement se sont appuyés sur sa richesse agricole et viticole mais surtout sur le sel récolté à Lons le Saunier. Les moines poursuivirent le développement du monachisme dans le Jura en allant construire l’abbaye de Bonmont (aujourd’hui en Suisse) Nous avons décidé de fêter ses 900 ans cette année en organisant quelques événements.
Abbaye de Balerne copie-de-pict0001